:
newsletter
réservation

Le Ballet royal de la Nuit

Le Ballet royal de la Nuit Musique

Ensemble Correspondances
Sébastien Daucé, direction

Sébastien Daucé et l’ensemble Correspondances recréent Le Ballet royal de la Nuit, la musique du ballet qui inaugura le règne du Roi Soleil.

23 février 1653, alors que le royaume de France sort des troubles de la Fronde des Princes contre le pouvoir royal, Mazarin rentre dans Paris accompagné du jeune Louis XIV, alors âgé de 15 ans. Le ministre décide alors d’organiser l’un de ces grands divertissements que l’on nomme Ballet de cour, dont il supervise toute la création. Pour cela, il requiert le talent des plus fameux artistes de la Cour : Benserade pour le livret, Michel Lambert, Jean de Cambefort pour la musique, Torelli (le « grand sorcier ») pour les machines, sans oublier le jeune Lully, fraîchement débarqué d’Italie. Derrière ce projet politique dont le but est d’asseoir l’autorité du jeune roi en créant une allégorie cosmogonique du pouvoir, se cache un récit fourmillant d’inventions poétiques audacieuses. Au gré de quatre veilles, c’est tout le monde mystérieux et interlope de la nuit qui se déroule avec ses litanies de figures inquiétantes, d’allégories des jeux et des plaisirs, d’amours interdits ou adultères des dieux et des hommes. Tous illustrent à leur manière ce monde merveilleux et parfois irréel de la Nuit. À l’approche de l’aube, l’Aurore surgit et annonce une clarté nouvelle : c’est le Soleil, dansé par Louis XIV. Vainqueur des désordres de la nuit et des ténèbres, le jeune roi danse, entouré des princes ralliés à sa cause.

 

« Languissante clarté, cachez-vous dessous l’onde
Faites place à la Nuict la plus belle du monde. »