:
newsletter
billetterie en ligne

Les Exclusives – MASTERCLASSES

Faites gafa
nous.


Les Exclusives – MASTERCLASSES

Profitant de la venue sur le bassin grenoblois d’artistes qui présentent leurs pièces dans les salles de la Métropole, Le Pacifique, le CCN2 et la MC2 initient Les Exclusives – Masterclasses, en partenariat avec La Rampe. Danseurs et danseuses, pros ou semi-pros, venez (re)découvrir les pratiques spécifiques de ces artistes, et (re)trouvez leurs pièces sur scène.

François Chaignaud, Romances Inciertos (à La Rampe le 11 jan)
masterclass 12/01 au Pacifique · 10h-13h avec François Chaignaud
Inscription : production@lepacifique-grenoble.com

Ousmane Sy, Queen Blood (à La Rampe le 10 fév)
masterclass 09/02 au Pacifique (Studio sud) · 9h-12h avec une des danseuses
Inscription : production@lepacifique-grenoble.com

Rachid Ouramdane, Corps Extrêmes (à la MC2 les 13 & 14 avr)
masterclass 15/04 au CCN2 (studio) · 10h-13h avec deux acrobates
Inscription : Hélène Azzaro, helene.azzaro@ccn2.fr

Mathilde Monnier & La Ribot, Gustavia (à la MC2 les 10, 11 et 12 mai)
masterclass 11/05 à la MC2 ( petit studio) · 10h-13h avec Mathilde Monnier
Inscription : billetterie@mc2grenoble.fr

Modalités :  CV à adresser à la préinscription, 15€ la masterclass de 3h, tarif privilégié pour assister au spectacle associé

François Chaignaud

François Chaignaud étudie la danse depuis l’âge de 6 ans. Il est diplômé en 2003 du Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris et collabore ensuite auprès de plusieurs chorégraphes, notamment Boris Charmatz, Emmanuelle Huynh, Alain Buffard et Gilles Jobin. Depuis He’s One that Goes to Sea for Nothing but to Make him sick (2004) jusqu’à  Думи мої (2013), il crée des performances dans lesquelles s’articulent danses et chants, dans les lieux les plus divers à la croisée de différentes inspirations. S’y dessinent la possibilité d’un corps tendu entre l’exigence sensuelle du mouvement et la puissance d’évocation du chant, et la convergence de références historiques hétérogènes – de la littérature érotique (Aussi Bien Que Ton Cœur Ouvre Moi Les Genoux, 2008) aux arts sacrés. Ses terrains de recherche s’étendent des précurseurs de la modernité chorégraphique du début du XXe siècle (François Malkovsky, Isadora Duncan) aux avant-gardes actuelles, et des techniques et symboliques du ballet classique aux danses urbaines et non scéniques. Également historien, il a publié aux PUR L’Affaire Berger-Levrault : le féminisme à l’épreuve (1898-1905). Cette curiosité historique le conduit à initier des collaborations diverses, notamment avec la légendaire drag queen Rumi Missabu des Cockettes, le cabarettiste Jérôme Marin, les couturiers Romain Brau et Charlie Le Mindu, le plasticien Théo Mercier, le musicien Nosfell, le photographe Donatien Veismann ou encore le vidéaste César Vayssié. Pour ses futurs projets, il collaborera notamment avec Akaji Maro, Dominique Brun et l’orchestre Les Siècles et imagine une nouvelle coopération avec Geoffroy Jourdain et l’ensemble vocal Les Cris de Paris.

À l’occasion de La Bâtie-Festival de Genève 2017 François Chaignaud crée en collaboration avec l’artiste Nino Laisné Romances inciertos, un autre Orlando, présenté lors de la 72édition du festival d’Avignon. Un plongeon dans une véritable épopée aux confluents de la danse et de la musique espagnoles, porté par quatre formidables musiciens baroques et François Chaignaud, danseur des métamorphoses. Un spectacle flamboyant.

Ousmane Sy

Ousmane Sy, dit Baba Sy ou Babson, danseur et chorégraphe hip-hop, décédé en décembre dernier était membre de Wanted Posse, cofondateur de Serial Stepperz et fondateur en 2012 du groupe de danseuses Paradox-sal. Il co-dirigeait aussi le CCN de Rennes et de Bretagne avec le collectif FAIR-E, depuis janvier 2019. En 2001, il porte la French touch, au sommet de la scène internationale en décrochant le titre du «Battle of the year» en 2001 avec Wanted Posse. S’intéressant de plus en plus à l’héritage des danses traditionnelles africaines et antillaises et au rythme de la house, naît l’« Afro House Spirit», style contemporain qui représente si bien l’ambassadeur de la house en France. Il développe ainsi en 2014 le concept de All 4 House, regroupant des créations, des évènements, des soirées et des formations avec les meilleurs DJ et danseurs internationaux autour de la house music.

Ousmane Sy réunit dans sa pièce sept danseuses d’exception dans un ballet urbain puissant, autour des énergies et des gestes féminins. Entre légèreté et ancrage pulsionnel, ces reines survoltées font souffler un vent de liberté. Un spectacle électrisant avec un crew 100% féminin !

Rachid Ouramdane

Rachid Ouramdane se lance en 1992 dans une carrière de chorégraphe et interprète qui l’amène notamment à travailler en France et à l’étranger avec Meg Stuart, Emmanuelle Huynh, Odile Duboc, Christian Rizzo, Hervé Robbe, Alain Buffard, Julie Nioche… Il réalise des pièces complexes sur les dispositifs de la représentation présentées sur la scène internationale. Il a longtemps donné une place éminente au portrait dansé. Il cultive un art de la rencontre, dont l’expérience sensible et entière requiert la mise en doute de tous les préjugés. Son travail s’est pendant un temps appuyé sur un minutieux recueil de témoignages, mené en collaboration avec des documentaristes ou des auteurs, intégrant des dispositifs vidéo pour explorer la sphère de l’intime. Ainsi il tente par l’art de la danse de contribuer à des débats de société au travers de pièces chorégraphiques qui développent une poétique du témoignage. Aujourd’hui, il oriente sa recherche vers une écriture chorégraphique basée sur des principes d’accumulation pour de grands ensembles, comme dans Tout autour pour les 24 danseurs du Ballet de l’Opéra de Lyon ou sa prochaine pièce Tenir le temps pour 16 danseurs dont la première a eu lieu au Festival Montpellier Danse en juillet 2015. Il est régulièrement invité par des compagnies en France et à l’étranger. Il a codirigé le CCN2 — Centre chorégraphique national de Grenoble en compagnie de Yoann Bourgeois et dirige depuis quelques mois le Théâtre national de Chaillot.

Rachid Ouramdane questionne cette quête d’absolu avec une troupe d’acrobates et voltigeurs. Avec Corps extrêmes, il chorégraphie dans les airs, quoi de plus beau ?

Mathilde Monnier

Mathilde Monnier occupe une place de référence dans le paysage de la danse contemporaine française et internationale. De pièce en pièce, elle déjoue les attentes en présentant un travail en constant renouvellement. Sa nomination à la tête du Centre chorégraphique de Montpellier Languedoc-Roussillon en 1994 marque le début d’une série de collaborations avec des personnalités venant de divers champs artistiques (Jean-Luc Nancy, Katerine, Christine Angot, La Ribot, Heiner Goebbels…). Elle crée plus de 40 pièces chorégraphiques présentées sur les grandes scènes internationales du festival d’Avignon au Théâtre de la Ville de Paris en passant par New York, Vienne, Berlin, Londres et reçoit plusieurs prix pour son travail (prix ministère de la Culture, Grand Prix SACD). Après avoir dirigé le CN D Centre national de la danse, Mathilde Monnier reprend en 2019 son travail de création accompagnée par la coopérative illusion & macadam. En 2019, elle revient à la création avec la pièce Please Please Please qu’elle crée en collaboration avec La Ribot & Tiago Rodiguez. Depuis 2020, Mathilde Monnier est résidente avec sa compagnie à la Halle Tropisme à Montpellier.

Mathilde Monnier est à l’affiche de la MC2 avec Maria La Ribot. Sous des allures de cabaret déjanté, Gustavia propose une pièce féministe avant l’heure par deux artistes de premier plan. Jouissif.

mer. 12 janvier   10h00
au Pacifique
mer. 09 février   09h00
au Pacifique (Studio Sud)
ven. 15 avril   10h00
au CCN2 (Studio)
mer. 11 mai   10h00
à la MC2 (Petit Studio)
Contact / inscription

CV à adresser à la préinscription

15€ la masterclass de 3h
tarif privilégié pour assister au spectacle associé