Voir toutes les actualités

Réseaux sociaux

La compagnie fondée par Bouba Landrille Tchouda répète actuellement à la MC2 son prochain spectacle, une pièce pour six danseurs intitulée Barulhos.

En portugais, ce terme signifie « bruits ». « Il faut le prendre et l’entendre comme une expression issue des quartiers populaires, précise le chorégraphe à la tête de la compagnie grenobloise. Ainsi, lorsque quelqu’un nous baratine, nous raconte des mensonges, parler pour ne rien dire, on dit en Afrique qu’il fait du bruit… Au Brésil, on utilise ce mot pour parler de vacarme, des sons et bruits de la ville. »

Ce spectacle est pensé autour d’un dispositif sonore immersif, au sein duquel les six interprètes évoluent, entre hip-hop et danse contemporaine. « Avec Barulhos, je cherche à capter avec le corps, l’énergie de ces fragments, ces craquements du monde », explique Bouba Landrille Tchouda.
Passeuse de vibrations et brodeuse de liens, la danse devient instrument d’une quête identitaire. Une création sensible et engagée pour retisser du lien social et retrouver l’autre.

Création le 11 octobre à la MC2
2 représentations
mar 11 oct.20h00
mer 12 oct.20h00

avec Antoine Bouiges, Hugo Ciona, Julia Derrien, Killian Drecq, Liesbeth Kiebooms et Jules Rozenwajn