:
newsletter
billetterie en ligne

Bach/Moultaka 16-17

Johann Sebastian Bach a livré une oeuvre universelle, aussi virtuose dans l’écriture que bouleversante émotionnellement. À des milliers de kilomètres, c’est au Liban que naît Zad Moultaka. Hanté par les fantômes de la guerre, le compositeur libanais va livrer une oeuvre là aussi bouleversante, dans son dramatisme exalté et sa profondeur inquiétante. Les deux compositeurs sont liés par l’engagement politique. Bach fut un musicien politique au premier sens du terme, c’est-à-dire impliqué dans la vie de la cité.

Sous la direction de Nicole Corti, le chœur Spirito, allié à l’ensemble sur instruments anciens Unisoni, interprétera ainsi des extraits d’une cantate électorale de Bach, écrite pour l’inauguration d’un nouveau conseil municipal à Leipzig, ainsi que des extraits du Magnificat et le splendide motet Lobet den Herrn. En écho résonneront les pièces de Zad Moultaka : NON, pour percussion et bande électronique, décrit une nuit de guerre à Beyrouth ; I had a Dream, pour chœur et grosse caisse, joue du contraste entre le discours de Martin Luther King et l’attitude du gouvernement Bush face au drame de l’ouragan Katrina. Et en création mondiale sera donnée sa pièce Regarde ici-bas, inspirée par la situation actuelle au Moyen-Orient.

lundi 13 juin 2016
Johann Sebastian Bach Zad Moultaka

Johann Sebastian Bach / Zad Moultaka