:
newsletter
billetterie en ligne

Fassbinder

Falk Richter et Stanislas Nordey ont en commun un engagement de la parole, une urgence à dire, une vision critique du monde. L’auteur dramatique allemand et le metteur en scène français n’en sont pas à leur première œuvre « à quatre mains ». Il y a d’abord eu Das System (2008), spectacle-fleuve mettant en scène le système politico-médiatique dans lequel nous baignons. Puis, avec My Secret Garden (2010), Richter et Nordey ont conçu une performance mêlant histoire personnelle et histoire nationale.
S’ils convoquent à présent Rainer Werner Fassbinder, c’est moins pour en faire l’hagiographie que pour sonder ce qu’il bouscule encore en nous. Auteur, acteur, cinéaste emblématique des années 70, Fassbinder était foncièrement transgressif : il a su s’emparer des tabous moraux et sociaux, les exposer, les retourner comme des gants. Ses œuvres, à la fois underground et populaires, interrogent la position de l’artiste aujourd’hui, sa liberté de création, son rapport à l’autocensure : que peut-il (encore) s’autoriser à dire ?

« S’il y a quelque chose que je veux aujourd’hui, c’est vraiment encore raconter des histoires, raconter des histoires dont je trouve important, important et passionnant, qu’on les raconte. Et important pas seulement au sens où ces histoires retourneraient le couteau dans telle ou telle plaie de la société, mais au sens où – et je trouve cette formulation très importante – elles donnent de la liberté aux gens et leur donnent envie de formuler leurs souffrances. »
Rainer Werner Fassbinder

vendredi 22 mai 2015

Je suis Fassbinder