:
newsletter
billetterie en ligne

Rencontre avec Marie Lamachère

Sainte Jeanne des abattoirs est une parabole sur la violence économique, sociale et physique. En toile de fond : la boucherie industrielle de Chicago dans les années 1930. Travail à l’abattage et abattage des bêtes s’y font écho. Deux instances s’affrontent : les rois de la viande en conserve et 70 000 ouvriers.

Se voulant au-dessus de la mêlée, les « Chapeaux noirs » de l’Armée du salut dispensent charité et bons conseils. Jeanne Dark en est lieutenant. Une grève éclate et sainte Jeanne cherche sa voie entre militance et assistanat social.

À l’heure des scandales de l’industrie agro-alimentaire, alors que la crise n’en finit pas de finir, la compagnie Interstices interroge, avec Brecht, nos représentations, passées et actuelles, des figures ouvrières. De « prolétaires de tous les pays » en « travailleurs français avec ou sans souche », de « chômeurs » en « salariés précaires », « d’ayants droit » en « assistés » : où en sommes-nous de nos idées, de nos images ? Que valent-elles ? Où nous mènent-elles ?

mardi 26 mai 2015
© Denise Oliver Fierro

Sainte Jeanne des abattoirs