:
newsletter
billetterie

Barbarie

Barbarie Musique

Quatuor Béla
Wilhem Latchoumia

Depuis 13 ans, le Quatuor Béla défend la création contemporaine aux côtés des grandes œuvres du répertoire. Avec Barbarie, il repose la question, avec terreur, poésie et humour, du rapport que nous voulons entretenir avec la machine. Un concert original auquel est convié le pianiste virtuose Wilhem Latchoumia.

3 questions
à Julian Boutin

Qu’entendez-vous par Barbarie ?

Nous jouons sur l’ambiguïté de ce mot. Sur scène sont présents, en plus du quatuor à cordes, des instruments mécaniques de différentes époques : le piano, l’orgue de Barbarie, des instruments de mécanisation plus archaïques comme la vielle à roue ou le nyckelharpa, des sons électroniques et un gramophone. Ainsi, nous présentons une vraie densité historique du son. De quoi nous questionner : les machines nous rendent-elles moins barbares ?

Le musicien a toujours entretenu une relation complexe avec les machines. Comment cela se traduit-il sur scène ?

Cinq compositeurs (Marco Stroppa, Noriko Baba, Raphaël Cendo, Frédéric Aurier, Albert Marcœur) ont été invités à s’emparer de cet orchestre insensé et unique. L’idée a été de créer un objet sonore qui nous parle de la mécanisation de la musique et de notre rapport à cela.

Quel regard portez-vous sur l’évolution de la musique face à l’électronique ?

Aujourd’hui, des orchestres numériques se chargent de l’accompagnement sonore de productions. Les technologies semblent pouvoir tout obtenir en musique. Cela est évidemment une illusion. Alors, face à cette situation, qu’en est-il de la sauvegarde de notre geste instrumental ? Et quel avenir pour le compositeur ?

compositions Frédéric Aurier, Noriko Baba, Raphaël Cendo, Albert Marcœur, Marco Stroppa
ingénieur du son RIM, Max Bruckert
lumières et scénographie Hervé Frichet, Pierre-Yves Boutrand orgue Decap, Antoine Bitran gramophone RMM, Mathieu Ogier
régie plateau et instruments Emile Martin
réalisateur en informatique musicale RIM
réalisateur en mécanique musicale RMM
production Association L’Oreille Droite / Quatuor Béla
coproduction MC2: Grenoble, Arsenal Cité musicale – Metz, MCB° Maison de la Culture de Bourges, Tandem-SN d’Arras Douai, La Barcarolle EPCC – Spectacle vivant Audomarois, Espace Malraux – Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Césaré, gmem-CNCM-Marseille, Grame, Musica, La Scala Paris
avec le soutien de la Drac Auvergne – Rhône-Alpes, du département de la Savoie, de la région Auvergne – Rhône-Alpes, de la région Paca, de la Sacem, de ProQuartet, de la Ferme des Orgues, de Jean-Jacques Kowalski, de Valentin Clastrier, des Éditions de Minuit, de Peter Szendy, de Bernard Stiegler
le Quatuor Béla est conventionné parle département de la Savoie il reçoit l’aide à la structuration de la Drac Auvergne – Rhône-Alpes et le soutien de la région Auvergne – Rhône-Alpes, de la Sacem, de l’Adami, de la Spedidam, de l’Onda il est adhérent du Bureau Export et de Futurs Composés

Photo(s) © Jean-Louis Fernandez, Sylvain Gripoix , Sylvain Gripoix

mar 31 mars 20h30
Salle Georges Lavaudant

Durée estimée 1h20

Tarif plein 31€ - Tarif réduit 28€
Carte MC2 22€ - Carte MC2+ 13€

Co-accueil MC2 / Détours de Babel