:
newsletter
billetterie en ligne

Delphine Galou

Delphine Galou Musique

Accademia Bizantina
Clavecin et Direction Ottavio Dantone

Antonio Vivaldi
Tito Manlio RV146 : Sinfonia
Juditha triumphans RV 644 : Aria “Agitata Infido Flatu”
Concerto pour viola d’amore RV 394
Filiae maestae Jerusalem RV 638 : Aria “II. Sileant zephyri”
Juditha Triunmphans RV 644 : Aria “Armatae faces et anguibus”
Concerto en fa majeur RV 138
Tieteberga RV 737 : Aria : “L’innocenza sfortunata”
Orlando furioso RV 728 “Nel profondi cieco mondo”
Concerto en la mineur RV 161
Cantate RV 684 : “Cessate omai cessate”

La contralto, à la voix envoûtante, nous propose un récital 100% Vivaldi, avec l’Accademia Bizantina et le chef Ottavio Dantone.

La musique de Vivaldi possède une puissance picturale irrésistible. L’auteur des Quatre saisons n’a pas son pareil pour faire entendre les sons de la nature comme les sentiments humains, alternant registres sacrés et profanes. De véritables tableaux vivants, au programme du récital de Delphine Galou. La voix de la contralto française est un modèle d’agilité et d’intelligence du texte. Elle va nous envoûter dans les airs les plus virtuoses comme les plus cantabile. Les airs de Juditha Triumphans font écho au tableau peint par le Caravage sur le même sujet, le fameux « Judith et Holopherne ». Des jeux de lumière tant picturaux que musicaux. Dans son traitement de la voix, Vivaldi sait théâtraliser le sacré et donner un sens spirituel au profane. On aura aussi un immense plaisir à écouter des pages purement instrumentales interprétées par l’Accademia Bizantina, jouant sur instruments anciens, sous la houlette du claveciniste diablement inventif Ottavio Dantone, et avec le violon toujours élégant d’Alessandro Tampieri.

 

Contralto Delphine Galou
Violon et viola d’amore
Alessandro Tampieri

Photo(s) © Giulia Papetti