:
newsletter
panier  ()

Orchestre national de Lyon

Orchestre national de Lyon Musique

Mirga Gražinytė-Tyla, direction
Onutė Gražinytė, piano
Lydia Teuscher, soprano

Joseph Haydn Symphonie n° 7, en ut majeur, « Le Midi », Hob. I : 7
Vakhtang Kakhidze Bruderschaft, pour alto, piano et orchestre à cordes
Gustav Mahler Symphonie n° 4 en sol majeur

La jeune et brillante Mirga Gražinytė-Tyla dirige la Quatrième symphonie du compositeur autrichien.

Les femmes chefs sont à l’honneur cette saison. Après Barbara Hannigan avec l’Orchestre philharmonique de Radio France, place à Mirga Gražinytė-Tyla, une Lituanienne de 30 ans devenue, ces dernières années, l’un des talents les plus prometteurs de la direction d’orchestre. Après avoir été assistante de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles, elle vient d’être nommée à la tête de l’Orchestre symphonique de Birmingham, le même où a officié Sir Simon Rattle ! Mais à Grenoble, c’est avec l’Orchestre national de Lyon qu’elle se lancera dans la Quatrième symphonie de Mahler, la plus intime et la plus voluptueuse du compositeur. Cela tient à son effectif instrumental, plus resserré, mais aussi et surtout à la présence de la voix dans le finale de la symphonie. Un moment de grâce infini, avec ici la soprano Lydia Teuscher. En première partie seront données Bruderschaft pour alto, piano et orchestre à cordes du compositeur géorgien contemporain Vakhtang Kakhidze et la Symphonie n°7 « Le midi » de Haydn, avec son lever de soleil irradiant.