Ouverture billetterie : Mardi 11 juin 13h pour les abonnements, Mardi 18 juin 13h tout public

Fermer

Informations pratiques

Préparer votre venue

Réseaux sociaux

La Symphonie de poche, sous la baguette de Nicolas Simon, retrouve la violoniste Deborah Nemtanu pour célébrer la rhapsodie, ce genre instrumental proche de l’improvisation, de style et de forme libres, dans un programme haut en couleur.

Le violon est souvent mis à l’honneur dans les rhapsodies, qui puisent leurs racines à la source des musiques populaires. Le folklore d’Europe centrale, notamment, y tient une place de choix avec ses musiques par essence virtuoses, riches, colorées, virevoltantes dont on ne peut prédire le dénouement. Ce programme met en miroir des œuvres composées de part et d’autre de l’Atlantique par Béla Bartók, George Gershwin, Maurice Ravel, Lucas Henri et Pablo de Sarasate, des compositeurs parfois exilés, souvent épris de liberté. Il révèle comment la rhapsodie tisse des correspondances entre l’ancien et le nouveau continent.

Programme

Béla Bartók, Rhapsodie pour violon n°1, 1928
George Gershwin, Un Américain à Paris (extrait), 1928
Maurice Ravel, Sonate pour violon et piano n°2, 1927 / Tzigane, 1924
Lucas Henri, Un Bougnat sur Broadway (Rhapsodie sur des thèmes de Gershwin), 2019
Pablo de Sarasate, Les Airs bohémiens, 1878

Distribution

Nicolas Simon Direction musicale
Deborah Nemtanu Violon, alto, chant
Robin Melchior et Lucas Henri Arrangements
La Symphonie de Poche