Fermeture de la billetterie

La billetterie sera fermée les samedis 20 et 27 avril 2024.

Fermer

Informations pratiques

Préparer votre venue

+ DE CONTENU

ressources

Réseaux sociaux

Le chorégraphe portugais Marco da Silva Ferreira poursuit son ambitieux chantier identitaire entrouvert la saison passée avec la compagnie sud-africaine Via Katlehong. Partout, sa dernière création fait l’unanimité en alliant danses d’hier et d’aujourd’hui pour en extraire l’or de sa quête chorégraphique.

À l’avant-scène, une batterie donne le tempo. Sur scène, une dizaine d’interprètes impriment leurs silhouettes sur un tapis lumineux. Baskets aux pieds, leurs marches martèlent des motifs. Leurs corps s’électrisent au son des vibrations électro et des tambours pour gagner le fourmillement des jambes. Les gestuelles de clubbing, voguing ou house danse se régénèrent pour mieux jouer du folklore. Cette fête des corps alterne des solos dans les tableaux collectifs fascinants, des échappées urbaines dans les danses traditionnelles portugaises, à moins que ce ne soit l’inverse. À l’aune d’un passé « autoritaire, totalitaire et paternaliste », les influences sont digérées dans cette pièce audacieuse et inclusive, résolument la plus politique de ce chorégraphe, connu pour créer des spectacles puissants et percutants.

Distribution

avec
André Garcia
Fábio Krayze
Leo Ramos
Marc Oliveras Casas
Marco da Silva Ferreira

Maria Antunes
Max Makowski
Mélanie Ferreira
Nelson Teunis
et Nala Revlon

Générique

  • direction artistique et chorégraphie

    Marco da Silva Ferreira

  • assistante artistique

    Catarina Miranda

  • création lumière

    Cárin Geada

  • direction technique et son

    João Monteiro

  • musique

    João Pais Filipe (percussionniste), Luís Pestana (musique électro)

  • costumes

    Aleksandra Protic

  • scénographie

    Emanuel Santos études anthropologiques Teresa Fradique

  • danses folkloriques

    Joana Lopes

Mentions