Informations pratiques

Préparer votre venue

Détours de Babel

Réseaux sociaux

Formé d’une pléiade d’artistes venant des musiques classique, jazz, improvisée ou ancienne, tous passionnés de théâtre, La Sourde, orchestre inclassable, invite autant à « regarder » qu’à « écouter » ce concert conçu autour d’une pièce de Carl Philipp Emmanuel Bach.

Le mot « concerto » vient-il du latin concertare qui signifie lutter ou de conserere qui veut dire unir ? Avec humour, La Sourde répond à cette question en inventant un concerto qui fait valoir ses humeurs musicales : le concerto contre. Contre piano et contre orchestre. Une expérience portée par une équipe exceptionnelle avec Samuel Achache, metteur en scène et musicien, Ève Risser et Antonin-Tri Hoang tous deux passés par l’Orchestre national de jazz, et le génial Florent Hubert. Ils prennent pour point de départ un concerto de Carl Philipp Emmanuel Bach pour composer une musique qui n’est ni exactement celle qui a été écrite, ni celle pour laquelle ont été formés les musiciens, mais celle qui nait de leur rencontre dans l’énergie du plateau, dans la création.

Programme

Carl Philipp Emmanuel Bach, Concerto pour clavier (Wq 43/4)

Distribution

batteries, percussions
Thibault Perriard
piano
Eve Risser
trompettes
Olivier LaisneySamuel Achache
Clarinettes, saxophones
Antonin-Tri Hoang, Florent Hubert
flûte
Anne-Emmanuelle Davy
cor, cor naturel
Nicolas Chedmail

violons
Marie Salvat, Boris Lamerand
violes de gambe
Etienne Floutier, Pauline Chiama
violoncelles
Gulrim Choï, Myrtille Hetzel
archiluth
Thibaud Roussel

contrebasses
Mattieu Bloch, Youen Cadiou

Générique

  • lumière, régie générale

    César Godefroy

  • costumes

    Pauline Kieffer

Mentions