Ouverture billetterie : Mardi 11 juin 13h pour les abonnements, Mardi 18 juin 13h tout public

Fermer

Informations pratiques

Préparer votre venue

Rendez-vous publics

mer 20 mars visite tactile et atelier adapté
mer 20 mars représentation en audiodescription

+ DE CONTENU


ressources

Réseaux sociaux

Observer la mer et y perdre son regard. Christian Rizzo, maître des corps en mouvement, nous convie pour une expérience sans pareille. Serait-ce là une œuvre oubliée de science-fiction, un envoûtant poème visuel ou une danse minimaliste aux vertus magnétiques ?

Plonger dans un clair-obscur et se laisser porter par l’épure des mouvements. Les vagues chorégraphiées se succèdent, d’un solo initial aux scènes de groupe, des chutes des corps aux fulgurances dansées de dos. Ici et là, des prémisses de fiction. Partout, la signature unique du directeur du Centre chorégraphique national de Montpellier/Occitanie. Entre nature et artifice, présence et absence, minimal et fantastique, la dernière création de Christian Rizzo est balayée par des faisceaux de lumières imaginés par Caty Olive et portée par la composition musicale parfaitement maîtrisée de Gérôme Nox. Au rythme des flots, les jeux de lumière, les sons hypnotiques et les gestes obsédants dialoguent à parts égales et nous emmènent sur un rivage pour regarder vers un horizon lointain, se perdre dans ses pensées et s’offrir des instants de contemplation.

Pour aller plus loin:

Distribution

avec
Youness Aboulakoul
Nefeli Asteriou

Lauren Bolze
Lee Davern
Fanny Didelot

Nathan Freyermuth Pep Garrigues
Harris Gkekas
Raoul Riva
Vania Vaneau
et Anna Vanneau

Générique

  • chorégraphie, scénographie, costumes

    Christian Rizzo

  • création lumière

    Caty Olive

  • création sonore

    Gerome Nox

  • assistante artistique

    Sophie Laly

  • réalisation costumes

    Angèle Micaux

  • ingénierie, robotique, motorisation et construction machinerie

    Thierry Kaltenrieder (light technology Ltd.)

  • scénotechnique

    Thierry Cabrera

  • direction technique

    Bruno Capodagli

  • audiodescription

    Valérie Castan

Mentions