Fermeture de la billetterie

La billetterie sera fermée les samedis 20 et 27 avril 2024.

Fermer

Informations pratiques

Télécharger

Préparer votre venue

+ DE CONTENU

ressources

Réseaux sociaux

Réfugiés en France avec une partie de leur équipe, l’artiste russe Tatiana Frolova et le Théâtre KnAM offrent un poignant théâtre documentaire composé de témoignages des membres de la compagnie, de proches et de leurs compatriotes. Nous ne sommes plus… évoque l’exil et la Russie. Ce pays qui, bien qu’effroyable agresseur, reste aussi le leur.

« Pourquoi avons-nous subitement décidé de quitter la Russie le 24 février 2022, alors que nous travaillions depuis 36 ans à Komsomolsk-sur-Amour, que nous venions d’acheter du matériel pour notre théâtre et que nous n’avions jusque-là jamais eu l’intention de partir ? Il y avait pourtant déjà eu les guerres en Tchétchénie, en Géorgie, l’annexion de la Crimée. C’était le sentiment physique, presque animal, que, cette fois-ci, c’était la fin, pour de bon, et qu’il fallait partir pour sauver notre peau. » Ancrée au plus près de l’actualité dramatique de la guerre en Ukraine, cette nouvelle création du Théâtre KnAM porte un regard, aussi déchirant que lucide, sur l’effondrement, non pas d’un système politique, mais du prix moral de l’existence russe. Quand le profond mystère de l’âme russe, qui a bercé l’imaginaire collectif pendant des siècles, s’est soudain transformé en opération spéciale…

Pour aller plus loin :

Distribution

avec
Dmitrii Bocharov
Liudmila Smirnova
Vladimir Dmitriev

Irina Chernousova
German Iakovenko
Bleuenn Isambard

Générique

  • matière documentaire collectés par

    Tatiana Frolova et les artistes du KnAM Théâtre

  • texte français et surtitrage

    Bleuenn Isambard

  • son

    Vladimir Smirnov

  • musique

    Egor Frolov

  • vidéo

    Tatiana Frolova, Dmitrii Bocharov, Vladimir Smirnov

  • régie générale

    Sylvain Ricci

  • administration de production et diffusion

    Nolwenn Käsbach

Mentions

En lien

En présence de la metteuse en scène Tatiana Frolova et de la chercheuse de l’université...