Ouverture billetterie : Mardi 11 juin 13h pour les abonnements, Mardi 18 juin 13h tout public

Fermer

Informations pratiques

Préparer votre venue

Réseaux sociaux

Georges Lavaudant voit dans L’Orestie du roman noir, du tragique, du grotesque, du quotidien et du fantastique. Une pièce où les voix des nobles et du petit peuple, des héros et des anonymes, des dieux et des mortels résonnent ensemble.

« Monter L’Orestie aujourd’hui, deux mille quatre cents ans après sa création, quel sens cela a-t-il ? » C’est la question que Georges Lavaudant s’est d’abord posée avant de s’incliner devant cette langue unique qui mêle  merveilleusement réalisme et mythologie, humour et terreur. Cette pièce-monde doit donc être rejouée. Ainsi que le destin d’Oreste. Pour venger son père, assassiné par son épouse, le fils d’Agamemnon tue sa mère. Le fils devenu matricide s’enferme ainsi dans le cercle de la vengeance, que seule Athéna parvient à briser en fondant le premier tribunal doté d’un jury composé de simples mortels ! Le metteur en scène préféré des Grenoblois se fera un malin plaisir, dans la salle qui porte désormais son nom, de prouver que « le chef-d’oeuvre du vieil Eschyle n’a rien perdu de sa fraîcheur », pour reprendre ses mots.

 

Avec Anne Alvaro, Astrid Bas, Carlo Brandt, Olivier Cruveiller, Camille Cobbi, Babacar Mbaye Fall, Bastien Lombardo, Laurent Manzoni, Matthieu Marie, Pascal Rénéric, Mélodie Richard et Irina Solano