Informations pratiques

Préparer votre venue

Réseaux sociaux

Thriller psychologique et roman fulgurant, Les Enfants terribles est un somptueux voyage sonore à travers les mystères de l’adolescence. Phia Ménard, artiste de tous les imaginaires, jongleuse et danseuse, met en scène le magnétisme d’un Philip Glass, éternel passionné de Jean Cocteau, et l’histoire d’une sœur et d’un frère pris dans des jeux cruels.

De la pièce de Cocteau qui plonge dans les couleurs acides de la chambre de Paul et de sa sœur Élisabeth rattrapés par les jeux du désir, tableau intemporel d’une jeunesse aussi vénéneuse que rêveuse, l’opéra de Philip Glass souligne le caractère dramatique par le mouvement inexorable de la musique. Dans un geste radical, Phia Ménard éclaire ce huis-clos de la lumière «sombre et agile» du temps. Dressant un parallèle entre les corps adolescents et vieillissants, aussi isolés les uns que les autres dans leurs secrets et leurs métamorphoses, elle s’attaque aux sens cachés dans la pièce: l’ambiguïté du jeu qui lie une fratrie dans l’enfance, le caractère inavouable de l’amour homosexuel – ici pour un bad boy, des passions et les spleens qui prennent la forme de fantômes. Dans un dispositif de scène tournante et d’apparitions, Phia Ménard offre un spectacle magnétique qui rend toute la force à l’œuvre originale de Cocteau.

Distribution

avec François Piolino (Paul), Mélanie Boisvert (Élisabeth), Ingrid Perruche ou Anne-Marguerite Werster (Dargelos/Agathe), Didier Henry (Gérard), Jonathan Drillet (narrateur), Michalis BoliakisFlore MerlinEmmanuel Olivier (pianos numériques)

Mentions

En lien

Pensés comme des introductions avant représentation, les préambules sont destinés à vous donner quelques clés...